Médias :

 

Prêt Etudiant :  


Apprentissage à l'EASiS sur le métier d'ingénieur du son :

Secret de production Groupe

 

Studio : Guitare

 

 

Prise Live Studio Valse
exo donné à l'EASiS



Scène :

 

Films et AV : Protools HDX

 

Studio session electro :

 

3D Sound Design prod Electro

 

Nuendo 6 :

 

 

Cubase Pro 8 :

 

Exemple Edition duo Voix

à Art Top Studio / EASiS :

 

Mise à jour en maintenancee

Informatique Dossier d'Inscription :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Le Mot du Directeur                                       

Olivier Marot Directeur de l'EASiS 

Bonjour,
  

(Références)

 

Mon discours est celui d'un passionné que je suis.

A qui s'adresse cette école ? A ceux qui veulent vivre de leur passion, donc aux passionnés, amateurs, semi-pro, pro, musiciens, techniciens, ceux qui sont issus de cycle de BAC ou BTS AV ou non, et aux intermittents du spectacle, et à ceux aussi sans diplômes s'ils sont surmotivés !
L'EASiS c'est où ?
EASiS Bordeaux : Ecole d'Elite de Bordeaux 35h/sem, à Floirac Tram A, sur une propriété assez incroyable
EASiS Paris : dans les locaux de Luna Rossa en centre ville
EASiS Montpellier : à Montpellier sud (2017)

Avec Qui ?
Le directeur Olivier Marot et une foule d'intervenants ! L'idée de l'école ressemble plus au "Compagnonage" et à la formation artisanale adaptée au terrain et la réaliré du marché ! C'est une école de Production !
Avec aussi Olivier Bobinec spécialiste ProTools, Gregory Boutinon ingé son musicien, Rémy Viala pour le suivit des prod.

 

l'EASiS et ce qu'elle ne fait pas : ce n'est pas un BTS, nous ne faisons pas des mathématiques ou des cours inutiles ! Mais la haute technologie y est disséquée puis appliquée avec une énorme source de connaissance à digérer par les Etudiants.

Combien de Temps : 3 ans d'école + 1 an en option de Production. Dès le milieu de la 2ème année les élèves font de la production professionelle

puis dans la vie active pour ensuite venir faire valider après 20 productions son statut d'ingé son confirmé !
Donc il y a le diplôme d'ingé son EASiS "Junior", puis après 20 productions, diplôme d'ingé son EASiS "Confirmé".

Les élèves "1ère année" sont suivits un maximum. Les "2ème année" sont rendus de + en + autonomes.
Les "3ème année" sont en productions et accumulent des points de productions. Les "4ème année" générent leur statuts d'intermittents du spectacle notemment grâce à leur propre structure ou avec le partenanaire IBA.
En général les élèves s'inscrivent au système Boursier de l'EASiS et ne payent pas l'école en 3ème et 4ème année.


J'ai favorisé avant tout l'intervention de petits masterclass plus efficaces tout le long de l'année plutôt que des cours traditionnels !

Toujours dans l'idée de l'Artisan passioné, des batteurs, musiciens, chanteurs, groupes, ingé son, producteurs, techniciens et donc avec plusieurs intervennants par an qui transmettent le meilleur d'eux-même !
Les intervenants sont des pédagogues jeunes ou vieux mais compétents, pro et actifs.
L'école EASiS en version Pro c'est 35h /semaine.

Un peu de pub et si vous le voulez bien : réfléchissons et soyons franc ! Une école privée  certes, mais une des moins chers de France et très performante de par son enseignement modulaire adapté à chaque élèves avec 35h/sem  d'enseignement ...

 

Les élèves peuvent obtenir un job d'étudiant qui peut générer et absorber la moitié du coût de l'année, ou être libre pour des sorties pédagogiques ou concerts possibles avec nos partenaires et groupes de musique et productions liées aux Studios...

Les cours se font au sein de l'EASiS ou lieux partenaires.

Les élèves ont accès aux ordinateurs dédiés à l'Audio et l'audiovisuel et aux cours, en plus du matériel d'Art Top Studios et de la Scène. (Voir Matériel). Pour leur propres cours, un ordi portable personel est indispensable.

Le diplôme est professionnalisant niveau BTS3, et un Rapport annuel sera exécuté par l'élève sous forme de Mémoire de thèse de doctorat !

Entre studio, production, scène et audiovisuel, L'EASiS est un carrefour culturel et professionel et aussi associatif !

Approfondissons :

 

 

Le problème de l'enseignement est qu'il est souvent déconnecté du marché réel... A l'EASiS, les élèves s'entraineront un temps sur du virtuel et passeront directement sur des projets concrets, sur des productions indépendantes dans un contexte professionnel...

Donc à l'instar d'un boulanger, ou de n'importe quel artisan, l'élève ingénieur du son de l'EASiS sera plongé dans l'ambiance de sa future vie professionnelle. Il bénéficiera par la même occasion, de voir mentionner son nom sur les productions en cours, ce qui lui permettra d'obtenir un début de CV dès sa sortie de l'école.

Toutes les erreurs qu'ils pourraient commettre seront contrôlées et ajustées bien sûr. De son étymologie, je garderai du mot "directeur", plutôt un rôle de panneau d'indication que d'autorité rigide, souhaitant préparer l'élève à son futur métier : servir l'Art et les projets plutôt que de se servir soi en premier.

Paradoxalement il lui faudra acquérir individuellement en 1 an ou 2, d'énormes principes pratiques et techniques indispensables afin d'intégrer des futurs postes, et en même temps incluant un esprit d'équipe. Ainsi les élèves seront aussi en recherche d'un stage en entreprise, d'une semaine aux vacances de printemps agrémenté d'un rapport de stage, afin de compléter leur ouverture sur le monde...

 

Il y a un vrai flou au niveau du cursus d'ingénieur du son. Je le redéfinirais volontiers avec ces quelques lignes. J'ai vu des élèves de BTS 1ère année, se baptiser ingé son, alors qu'ils avaient,   simplement tenu une perche avec un micro au bout : c'est un peu exagéré comme nomination !

Pour être ingénieur du son, il faut être ingénieux et puis, connaître quasi tous les micros, toutes les tables de mix, enceintes, et instruments modernes comme classiques, savoir placer des micros en les justifiant, avoir une connaissance de solfège et d'arrangements, d'harmonie, de tous les styles de musiques modernes, classiques, de sound design, savoir comment contrôler la dynamique avec un compresseur ou un déesseur, affecter les fréquences d'un équaliseur, connaître tous les paramètres d'un delay ping-pong ou d'une reverbe Hall, dans tous les logiciels, les plug-ins ou sur hardware, maîtriser  l'informatique, le MIDI, les protocoles des synthés, les multi-effets, avoir de la psychologie pour  musicien, savoir prendre le son, le mixer ou le marier, le masteriser, et le retransmettre le plus fidèlement possible, en y ajoutant si utile, sa propre couleur !

Ne rêvons pas, il faut 10 ans ! En voici environ les étapes annuelles :

        - Post : Ecoles audiovisuelles, BTS, BAC, (perchiste, essais...)

        - Stages en studio

        - Assistants scène, audiovisuel, ou studio

        - Assistant ingé son

        - Technicien son (plateau, scène, studio)

        - Preneur de son

        - Mixeur / Réalisateur / Producteur

        - Ingénieur du son (50 albums)

        - Ingénieur Mastering

 

Le programme de l'EASiS visite chaque point, mais axé 80% sur le studio car c'est de là que tout s'apprend et non pas à l'inverse ...!!!

D'ailleurs certains ingé son "scène" auraient bien besoin de faire des stages en studio afin d'apprendre vraiment leur métier. Parlons aussi des "acheteurs" de matériel, qui par leur acquisition se baptisent "ingé son", alors que leurs connaissances n'en sont qu'aux balbutiements... L'inverse est vrai : avec l'exemple des surdoués du son qui avec peu de matériel, ont des résultats surprenants en qualité !

 

Le Rapport annuel sous forme de thèse donne le ton, il rassemblera par élève :

- L'ensemble des données collectées dans toutes les matières et résumées

- Le résumé du travail effectué sur les CD/DVD ou productions avec la liste et le nom des artistes

- Le dossier du matériel qu'il aura choisi d'étudier lié à son stage ou non

- Le rapport de son stage de printemps

- Ses projets personnels

- Son projet d'entreprise seul ou à plusieurs

 

A l'EASiS nous apprendrons aux élèves à mettre leurs œufs dans plusieurs paniers afin de garder une fraicheur artistique et technique, et de parer aux aléas de la vie.

Il leur faudra alors, intégrer des activités et sociétés diverses au sein de structures : audiovisuelle, multimédia, radios, TV, scènes, studio, en réseaux, indépendantes, et en parallèle monter leur(s) société(s) personnelle(s).

 

Les Indépendants, c'est l'avenir culturel, il est indispensable d'en prendre conscience... C'est ainsi que j'organise mes activités moi même après avoir travaillé avec presque toutes les maisons de disques, tourneurs, et TV... Né en 1963, depuis 1991 j'ai commencé à m'intéresser de plus en plus aux indépendants, où la qualité et l'intégrité sont enthousiasmants.

Certes, le public connait Johnny Hallyday ou Muse, qui sont d'ailleurs des indé, mais beaucoup moins Night Wish qui a un des plus grand light show européen, ou The Sundays avec 2,5 millions de disques vendus, ou Saga qui tournent depuis 1977 tout comme Toto.

En pleine crise mondiale du marché du CD avec -9% par an, les Indépendants font +19%, grand débat dans lequel cette école a des réponses concrètes : le job multitâche, c'est à dire avoir plusieurs employeurs entre scène et studio ! ... afin de vivre de sa passion dans le son et/ou la musique !

Leur propre production : les élèves créeront une association et choisiront aussi en collégial un groupe à produire de "leur(s)" choix, dans l'année, sous forme d'un concours ou comme il le veulent... Un clip sera tourné et monté également. Ils feront tout de A à Z, y compris la pochette, la pub et seront directement impliqués dans le processus des productions indépendantes.
Un enseignement très perfectionné, poussant les élèves dans leurs retranchements, et les formant au métier multi-facette de l'ingénieur du son, lié à : l'audiovisuel, le multimédia, le studio de création, studio d'enregistrement, mixage et mastering, la scène, le design sonore...
Entre autres, ils ne sortiront pas de l'école sans avoir créé eux-mêmes leur propre structure juridique, voir en binôme, ou suivant les rencontres qu'ils feront dans leur année à l'EASiS avec une vingtaine d'intervenants !!!...

Les concerts dans la France entière (option si les étudiants peuvent se déplacer) et les groupes de divers horizons culturels qui seront produits au sein de l'EASiS et Art Top Studios, complèteront les possibilités d'intégration de l'élève dans le milieu professionnel, ainsi que son ouverture sur le monde culturel...
 

Les intervenants issus du milieu de l'enseignement et du monde professionnel, garantiront le processus très dense, où les matières enseignées ne sont pas superflues, il n'y a que du concret. (voir le planning semaine et annuel).

 

Le week-end permet de financer ses études avec un job d'étudiant...

http://jobs-stages.letudiant.fr/jobs-etudiants.html

 

Hormis les Projets Perso où la créativité de chacun pourra s'exprimer, les week-ends sont riches en option entre les concerts et la possibilité de visite de Studios par exemple...

 

A l'image du BTS, 3 partiels par an, garantiront le suivi de l'enseignement de l'élève et de son suivi ...

A cet égard un Rapport Annuel de 200 à 700 pages qui devrait être si possible, impressionnant, sera exécuté par l'élève tout au long de l'année et finalisé lors du dernier partiel en vue de l'obtention de son diplôme de l'EASiS. Il sera publié à l'image d'un Mémoire d'une thèse de doctorat, visé par les professeurs, et consultable en ligne par n'importe quel employeur ou intéressé. L'ensemble des thèses des élèves peuvent être diffusées sur internet s'ils le veulent. Voir le modèle de son contenu.

 

Nous pouvons également suivre l'élève qui veut repasser un BTS audiovisuel en candidat libre...

Le diplôme de niveau BTS3, ou licence professionnelle, ou BAC+3, est interne à l'EASiS puisque aucun statut scolaire n'a jamais été élaboré à ce jour. Le diplôme n'est rien au regard de l'essentiel : que l'élève soit opérationnel sur le terrain ! Il est juste de souligner que bon nombre de musiciens, techniciens, et  intermittents du spectacle vivent avec de bons salaires, mais avec en mémoire aussi une certitude, c'est que le parcours de l'apprentissage à l'emploi n'est pas simple, certes, mais grand en leçons de vie et absolument passionnant !

 

Le Directeur, Olivier Marot

600 Albums, 2000 Concerts, 300 Films AV/TV

Musicien, Ingénieur du Son et AV, Producteur, Professeur

 

0617509358

marot.olivier@hotmail.fr